Anne Walker

Anne Walker est née le 20 septembre 1933 à Boston (Massachusetts). Américaine, elle vit et travaille en France.

Ses différentes techniques : gouache, gravure, dessin, aquarelle, pastel.

Anne Walker a travaillé la gravure sur bois au Smith College avec Seong Moy. Elle a fréquenté, à Paris, l’Académie de la Grande Chaumière et, en 1955, s’initie à l’eau-forte dans l’atelier de J. Friedlaender.
Elle réalise également des œuvres uniques à la gouache rehaussée de pastel. Elle a illustré des livres imprimés, dont notamment : Morning Notebook avec Edward Kessler (Éditions Biren), Finisterra avec Kenneth White, Les Météores avec Marc Le Bot, Terrestres avec Jocelyne François, L’oiseau-lumière avec Gilles Plazy (Éditions Fata Morgana) et des livres uniques ou à tirage très limité, des « livres peints » sur des textes de B. Noël, Guillevic, Z. Bianu, M. Butor, M. Deguy, K. Koch, R. Padgett, Baudelaire, Rimbaud, Thoreau, Emily Dickinson, W. Stevens…

Elle montre régulièrement son travail dans des expositions en France et à l’étranger (voir rubrique).

L’œuvre d’Anne Walker s’est densifiée au fil des années tout en respirant une impression d’immatérialité, théâtre d’une poésie vivante. Les gravures à l’eau-forte et à l’aquatinte en couleurs ont progressivement fait place aux peintures à la gouache rehaussée de pastel. A la représentation, en gravure, de cet environnement composé essentiellement de fibres, on perçoit la patience de la transfiguration qu’opère l’artiste-poète à partir de cette création aux origines lointaines. Les gouaches rehaussées de pastel sont plutôt une mise en mouvement des éléments de cette nature. L’atmosphère, plus que le dessin, la fusion plus que l’analyse. L’espace de l’œuvre devient un récit de couleurs, entre la tonalité soutenue des verts, des bleus, des rouges, et le monochrome. Infiniment grand ou infiniment petit, c’est une question de perspective. Mais c’est vers l’instant que l’on tend, à l’image de ces compostions jouées qu’une seule fois.

Notice biographique rédigée par Christophe Dorny extraite du Dictionnaire Bénézit (édition 1999).


 

Dimanche 25 Juin 2017
Optimisé pour